Informations les plus importantes sur le moustique tigre

L’été est là et avec lui les insectes et les moustiques gênants, dont le moustique tigre. Non seulement il transmet un certain nombre de maladies, mais ses morsures peuvent également provoquer une inflammation, une irritation et une légère douleur.

Le moustique tigre est originaire des régions tropicales et arrive en Europe comme passager clandestin dans le transport de marchandises. Entre-temps, il est déjà arrivé en Suisse.

Nous vous expliquons comment vous pouvez préserver votre maison des moustiques tigres et ce à quoi vous devez faire attention si vous êtes piqué.

1. Comment reconnaître un moustique tigre ?

La caractéristique la plus frappante du moustique tigre est le dessin de son corps et de ses pattes arrière : Le moustique tigre, par ailleurs entièrement noir, est orné de rayures blanches, dont cinq se trouvent sur ses pattes arrière.

En raison de sa taille et de ses motifs, le moustique tigre est souvent confondu avec le moustique de brousse, qui se distingue du moustique plus dangereux par ses ornementations.

Bien que sa taille ne soit que de trois à dix millimètres, le moustique tigre est particulièrement gênant et aime rester en essaim. Il pond ses larves dans les vieilles eaux, c’est pourquoi il est particulièrement attiré par les récipients extérieurs où l’eau de pluie peut s’accumuler.

2. A quels moments de la journée le moustique tigre pique-t-il ?

Contrairement aux moustiques traditionnels, qui n’apparaissent que le soir, le moustique tigre pique aussi pendant la journée. Comme nous l’avons mentionné précédemment, le moustique tigre aime aussi piquer en essaim.

Leurs morsures sont particulièrement désagréables et peuvent également provoquer des inflammations. S’il est lui-même infecté par divers virus, sa morsure peut également les transmettre à l’homme, c’est pourquoi la prudence est ici de mise.

3. Quelles maladies le moustique tigre transmet-il ?

Le moustique tigre, comme de nombreux autres moustiques, peut infecter les humains avec des agents pathogènes. Les maladies et les virus comprennent la dengue, la fièvre jaune et le virus zika. Toutefois, cela n’est possible que s’il pique au préalable une personne infectée par ces agents pathogènes. En principe, ces maladies sont plutôt rares en Suisse, il n’y a donc pas de raison particulière de s’inquiéter. Néanmoins, le site de la piqûre doit être observé pendant quelques jours et – si nécessaire – examiné par un médecin.

4. Comment se protéger efficacement contre le moustique tigre ?

Le meilleur scénario est que le moustique tigre ne pénètre pas dans votre maison. Ainsi, vous n’avez pas à vous soucier des morsures désagréables.

Cependant, vous n’êtes pas obligé de recourir à des produits chimiques agressifs, qui peuvent à leur tour vous nuire et nuire à l’environnement.

Une alternative beaucoup plus écologique et plus saine est une moustiquaire. Dans ce cas, un cadre tendeur ou un cadre pivotant est fixé à la fenêtre ou également aux portes, afin qu’aucun insecte ne puisse pénétrer dans la maison lors de la ventilation. Les portes battantes, les rouleaux pour portes et les rouleaux pour fenêtres sont également efficaces pour garder la maison à l’abri des insectes.

5. Comment traiter les piqûres de moustiques tigres ?

Comme pour toutes les autres morsures, il en va de même ici : Ne le rayez pas ! Les démangeaisons désagréables disparaissent généralement au bout de quelques jours et peuvent être soulagées à l’aide de remèdes maison simples ou d’une pommade cicatrisante.

En revanche, le fait de gratter les plaies de la piqûre permet à la toxine du moustique tigre de se propager davantage dans le corps humain. Résultat : le gonflement ne guérit pas, le venin se propage de plus en plus et les démangeaisons ne cessent pas.

Dans le meilleur des cas, refroidissez la plaie de la morsure ou traitez-la avec une pommade adaptée à cet effet. Il est également important de garder un œil attentif sur la blessure par piqûre.

Si l’inflammation, la rougeur et le gonflement ne disparaissent pas au bout de quelques jours, il faut consulter un médecin – à condition de ne pas s’être gratté.

6. Signaler les moustiques tigres : Voici ce que vous devez savoir

Signaler un moustique tigre présente de nombreux avantages. Il aide les scientifiques à suivre, voire à endiguer la propagation du moustique tigre, et donne en même temps un aperçu des régions de Suisse où une prudence particulière est requise.

Le Réseau suisse des moustiques ainsi que naturschutz.ch offrent un aperçu de la manière dont vous pouvez reconnaître le moustique tigre ou le distinguer des autres espèces de moustiques. Sur le site web, vous pouvez également signaler directement le moustique tigre si vous en avez vu un.

des articles populaires